Ghetto Park

Pour bien commencer l’année 2014, voici un nouveau spot couvert, complètement DIY et bien planqué. Que demande le peuple ?

Le Ghetto Park c’est un vieux hangar désaffecté, rempli de planches, de ferraille, de contreplaqué, de palettes et de plexiglas. Mais le Ghetto Park, comme son nom l’indique, c’est aussi de la poussière, des débris de verre, des échardes, des clous rouillés, des canettes vides, des seringues  et des capotes usagées, des matelas pleins de pisse en guise de bac à mousse (n’est-ce pas Bastos ?), un canap’ et un barbecue.

Bref, c’est un putain de park modulable à l’infini, créé par on sait pas trop qui (des gamins de 14 ans à trottinette ?!), à côté d’un immeuble squatté par un faux flic schizophrène et paranoïaque et d’un club d’aviron. Le bonheur.

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin. Préférant les projets encadrés à la créativité spontanée, les proprios ont verrouillé le hangar pour pouvoir abriter (un jour peut-être) un projet obscur et éphémère, planifié, organisé, institutionnalisé, officialisé, et pourquoi pas inauguré en grande pompe, avec beaux discours, petits fours, cocktails, smoothies et autres canapés pour élus, professeurs et vieux pique-assiettes blasés.

En attendant, profitons-en, et si le spot est condamné, on aura toujours ces photos de la première et dernière session au Ghetto Park. Enjoy!

Publicités